Régate de Masse 10 & 12 mai 2019

par Brigitte Blaise le 22 mai 2019

Comme leur nom l’indique, les régates de masses rassemblent une grande masse de rameurs : les quatre quarts de la France se rencontrent, chacun dans sa zone, le temps d’un week-end, ce qui permet aux compétiteurs de se positionner en vue des championnats qui ont lieu en juin. Vingt rameurs du club de Bourges, âgés de 14 à plus de 60 ans ont eu l’occasion de se mesurer à leurs adversaires très sélectionnés des grands clubs de la région parisienne. (3600 rameurs sur deux jours)

Le groupe …

Signalons dans cette compétition le résultat notable de Pierre Jean et Anthony Frat, qui ont réussi à se placer dans le top 20 des seniors alors qu’Anthony était surclassé.

Nous retiendrons aussi le coup d’éclat de Paul Parilla et de Jacques Gorge qui sont arrivés en finale A dans la catégorie deux de couple J14, alors qu’ils sont débutants de cette année.

Du côté des vétérans, Chris Smith et Édouard Beghin sont parvenus également en finale A dans la catégorie deux de couple ; chez les femmes, des finales B en catégorie double pour Isabelle Le Gallo et Brigitte Blaise, ainsi que Aurélie Delsart et Clotilde Lamy, et en quatre de couple pour Isabelle Le Gallo, Karine Pagnoux, Clotilde Lamy et Aurélie Delsart.

Quant aux jeunes rameurs qui n’ont pu se classer en finale, ils ont néanmoins profité de la régate pour concourir pour la première fois dans le cadre d’une grosse compétition et ainsi se frotter à des rameurs d’un niveau exigeant, tout en gérant l’organisation stricte et la course avec des lignes d’eau – sans compter les conditions météo qui ont rappelé à tous qu’il s’agit d’un sport d’extérieur dans lequel une des qualités du rameur est de savoir accepter le temps qu’il fait au moment de son départ.

Au-delà des résultats, cette régate était également l’occasion d’un déplacement intergénérationnel, dont un des objectifs est d’alimenter concrètement « l’esprit club », puisque ces régates ne peuvent être organisées que si les rameurs cohabitent et s’entraident tout au long du week-end. La logistique matérielle est tellement importante que chacun peut mesurer à quel point il a besoin des autres (et réciproquement).

Un grand merci à Richard Aspord et Bernard Guilhaume d’avoir pris en main toute l’organisation, en amont et sur place, conseillé les rameurs avant les courses, suivi les bateaux sur leur vélo pendant les courses, et permis à chacun de se concentrer sur ce qu’il devait faire le plus sereinement possible. Ils ont été aidés par Paul Guilleux, un jeune rameur du club qui vient d’obtenir son diplôme de formateur initiateur et s’est joint au déplacement en tant que bénévole, ainsi que par Brigitte Blaise qui, à son habitude, a pris soin de fournir à tous réconfort moral et énergétique.

Nous remercions tous les rameurs pour leur engagement, ainsi que les familles pour leur confiance (même si les jeunes sont tellement connectés qu’il est facile de les contacter) et surtout pour leur patience et leur compréhension face à l’heure très tardive à laquelle nous sommes rentrés : le temps de ranger tous les bateaux sur la remorque, de plier bagage, de rouler, de nourrir les affamés puis de remonter et ranger les bateaux au club afin que l’entraînement puisse reprendre pour tous dans les meilleures conditions avec les scolaires dès le début de la semaine.